Aller au contenu principal du site
Un projet web ?

Avez-vous les bonnes méthodes pour générer des ventes/réservations directes ?

Certains d’entre vous passent du temps sur leur stratégie de réservation en direct avec plus ou moins de résultats. D’autres s’appuient uniquement sur les portails. Nous avons dressé 4 grands profils pour vous aider à faire le point et y voir plus clair. L’objectif ? Identifier ce que vous pouvez/voulez faire vous-même et ce qu’il faut davantage déléguer.

 

 

Je passe du temps à gérer ma stratégie digitale mais pourtant je n’ai pas de résultats

 

Vous passez du temps sur la mise en place de votre stratégie web mais n’avez pas de résultats ? Vos réservations en direct ne décollent pas, vous avez testé mille choses mais rien ne change ?

Notre conseil : “La folie c’est de faire toujours la même chose en attendant des résultats différents” (Albert Einstein).  Remettez en question votre façon de faire !

 

 

1. Avez-vous les bons outils ?

Si vous n’avez pas de résultat, c’est peut être que vous n’avez pas utilisé les bons outils et la bonne méthode. Par exemple, si vous envoyez des campagnes d’emails depuis votre boite professionnelle et que vous envoyez la même chose à tous vos contacts sans différenciation, ce n’est pas une stratégie optimale. En effet, vous devez avoir un outil d’emailing qui vous permet de respecter la loi (lien de désinscription en bas de votre emailing) mais aussi de faire une segmentation poussée de votre base de données. Ainsi, vous pouvez envoyer un email adapté à chacune de vos cibles : clients versus prospects, clientèle régulière versus ponctuelle… Demandez à un expert de faire un audit de votre stratégie. Il vous dira si vos campagnes de génération de trafic sont mises en place correctement, si votre site respecte les critères essentiels pour générer des ventes directes ou si vous utilisez les outils adaptés. Il vous proposera une stratégie adéquate pour améliorer vos résultats. Si vous passez déjà par un prestataire mais que vos ventes ne décollent pas, il faudrait songer à en changer !

 

2. Avez-vous les compétences ?

Vous essayez de vous former sur le tas, mais le web n’est pas votre métier. Par exemple, avez-vous exploité toutes les options de ciblage pour vos campagnes publicitaires ? Respectez-vous les bonnes pratiques pour maximiser le taux d’ouverture de vos emails comme la personnalisation du pré-header, la mise en en place d’un unique objectif, le lien vers une landing pages… SI certaines de ces notions vous semblent inconnues, c’est normal. C’est le métier de webmarketeurs. Idem pour votre site web, vous n’êtes peut être pas expert SEO (référencement naturel Google) et c’est pourquoi certains éléments techniques vous ont peut-être échappé ! Autant d’indices qui montrent que vous avez besoin de l’aide d’un expert. Il vaut mieux parfois savoir vous dégager du temps sur des choses où vous avez une vraie valeur ajoutée, que d’en perdre à vous former sur des choses qui ne relèvent pas de votre métier.

 

3. Suivez-vous correctement les résultats de vos actions?

Vous ne voyez pas de résultats concrets sur vos ventes en direct suite aux opérations mises en place, certes, mais suivez-vous les bons indicateurs pour les mesurer ? Si vous faites des campagnes Adwords ou Facebook avez-vous mis en place le tracking nécessaire pour pouvoir savoir combien de ventes et de chiffre d’affaires ont été générés grâce à vos campagnes ? Si non, on vous explique comment faire ici

Sans tracking, vous ne pouvez pas savoir ce qui marche ou non et en tirer des conclusions. Sans ces conclusions, il n’est pas possible d’optimiser et améliorer ce que vous avez mis en place.

En conclusion, nous vous conseillons donc de vous focaliser sur l’essentiel et de déléguer à des experts ce qui demande le plus de compétences et où vous n’avez pas de valeur ajoutée. Par exemple :

  • Produire du contenu : c’est VOTRE valeur ajoutée. Personne ne peut le faire à votre place, vous êtes l’expert.
  • Animer vos réseaux sociaux régulièrement pour créer une vraie communauté
  • Constituer une base de données : sans base de données, pas de campagnes sur vos prospects et clients. Il n’y a que vous qui puissiez le faire. Idéalement, utilisez un outil qui collecte tous les contacts faits en ligne directement
  • Suivre votre e-réputation et répondre aux avis en ligne. Les sites d’avis en ligne sont devenus des incontournables dans la prise de décision des internautes. Reprenez la main sur vos fiches Google My Business, Tripadvisor… et répondez aux avis positifs et négatifs. En revanche, il existe des outils permettant de vous tenir informé en temps réel des avis publiés sur l’ensemble des plateformes.
  • Comprendre les résultats avec l’aide apportée par votre prestataire. Suivez de près les résultats de la stratégie mise en place. Faites-vous accompagner par un prestataire qui met la transparence au coeur de ses valeurs et est capable de vous présenter régulièrement (pas tous les 6 mois) des résultats concrets et chiffrés.

 

 

Je passe du temps à gérer et optimiser mes canaux d’acquisition directs et j’ai des résultats

 

Vous réussissez à gérer de front votre métier et la gestion de votre stratégie digitale et ça fonctionne ! Un grand bravo, peu de personnes peuvent dire de même !

Notre conseil : retour aux sources et à votre coeur de métier

 

1. Gagnez du temps en vous recentrant sur votre métier

Maintenant que vous êtes au fait de comment tous les outils fonctionnent et de ce qui marche pour votre établissement, c’est peut être le moment de passer la main pour vous faire gagner du temps. Vous pourrez suivre avec précision ce qui est mis en place par votre prestataire et aurez les compétences nécessaires pour le challenger. Le temps gagné pourra être employé à ce que vous savez faire de mieux : votre métier !

 

2. Obtenez encore plus de résultats

Si votre stratégie a porté ses fruits, imaginez ce qu’elle pourrait donner entre les mains d’un expert ! En effet, un prestataire compétent saura trouver les astuces pour optimiser encore davantage votre site web et vos campagnes de trafic. Par exemple, passer par une plateforme qui permet de diminuer le coût par clic de vos campagnes Adwords dans le temps, est un investissement que vous ne pourrez pas vous permettre seul. Votre prestataire saura également vous conseillez des types de ciblage différents pour vos campagnes, prendre le temps de faire de l’A/B testing.. etc

 

3. Testez de nouveaux leviers

C’est le métier de votre prestataire web de se tenir au courant des nouveautés ou de voir des leviers inexploités qui pourraient être utilisés pour votre établissement. Saviez-vous par exemple qu’il est possible de recibler les gens qui sont déjà venus sur votre site internet sur Google et Facebook ? Ou même vos clients ? De même, si vous avez un restaurant avec une clientèle locale, il n’y a pas que Google ou Facebook qui vous permettent de cibler une zone de chalandise. Vous avez la possibilité de vous adresser aux personnes qui utilisent l’application Waze au quotidien et de leur afficher votre fiche d’établissement afin qu’ils viennent directement chez vous !

Choisissez bien votre prestataire pour qu’il soit un réel partenaire sur lequel vous appuyer pour booster vos ventes en direct !

 

Je ne travaille pas ma commercialisation en direct et par conséquent j’ai du mal à me détacher des portails

 

Votre présence en direct est à la dérive. Vous vous appuyez sur des intermédiaires comme les portails pour générer à votre place des réservations. Première question : cette situation vous convient-elle ? Souhaitez-vous donner autant de chiffres d’affaires (commissions) à ces acteurs, risquer la dépendance économique en mettant tous vos oeufs dans le même panier et manquer parfois des réservations car votre site web n’est pas au goût du jour ?  Si la réponse est oui alors c’est un choix stratégique qui n’appartient qu’à vous. Si vous souhaitez au contraire rééquilibrer le mix entre vos ventes indirectes et vos ventes directes alors il est encore temps !

Notre conseil : « Puisqu’on ne peut changer la direction du vent, il faut apprendre à orienter les voiles. »

Les 3 leviers les plus importants pour augmenter vos ventes directes sont :

 

1. Le site web : c’est le le coeur de votre commercialisation en direct. Il est important d’avoir un site séduisant, différenciant par rapport au contenu qu’il est possible de trouver votre fiche établissement d’un portail (sinon aucun intérêt pour l’internaute) et surtout qui convertit.

 

2. L’acquisition de trafic sur le site car sans visites pas de clients ! Cela passe en premier lieu par améliorer votre référencement naturel. Pour cela, pas de secret, il faut écrire du contenu et le mettre à jour régulièrement (et donc avoir la main sur votre site). Songez également à des campagnes publicitaires bien ciblées, afin de ramener du trafic qualifié sur votre site internet. Attention donc à ne pas dépenser tout votre budget dans le site Internet pour en réserver à vos campagnes pub. Mieux vaut un site personnalisable, professionnel et efficace, qu’un site sur mesure hors de prix qui n’apporte pas plus de valeur ajoutée.

 

3. La e-réputation pour rassurer les internautes et améliorer la conversion. Cela passe en premier par reprendre le contrôle de vos fiches sur les plateformes d’avis et y répondre pour apporter une réponse aux clients mécontents mais également donner envie à vos clients contents de revenir. Mais également d’effectuer une veille régulière sur le nombre d’avis, la fraîcheur, la note. Sachez qu’il existe des outils pour automatiser cette veille.

 

 

Je ne travaille pas beaucoup ma commercialisation en direct mais pour autant j’ai des résultats

 

Votre site Internet n’est pas mis à jour régulièrement, vous ne faîtes pas de publicité sur Google ou Facebook et vous ne répondez pas souvent aux avis. Pourtant votre taux de remplissage en direct est plutôt bon. Bravo, vous faites partie de cette minorité qui arrive à sortir son épingle du jeu en faisant le minimum. Et c’est tant mieux !

Notre conseil : c’est quand le vent souffle qu’il faut sortir les voiles

 

1. Souhaitez-vous rester sur ce modèle confortable pour l’instant mais peut-être risqué d’ici 3 mois, 1 an ? Car si pour le moment tout va bien pour vous, les portails peuvent devenir de plus en plus agressifs et vous manger plus de marges au fil du temps. C’est donc maintenant qu’il faut capitaliser sur vos bons résultats pour faire encore mieux.

 

2. À moins d’avoir un taux de remplissage à 100% toute l’année (et là, chapeau bas, appelez-nous pour nous révéler votre secret) il y a toujours une marge de progression. Ne souhaitez-vous pas développer votre activité / développer votre chiffre d’affaires ? Si c’est le cas, imaginez les résultats que vous pourriez avoir en mettant en place des actions puisque déjà sans rien faire vous en avez. Si votre site web a un bon taux de conversion alors vous pouvez travailler le levier “trafic”. Plus de visites = plus de conversions = plus de chiffre d’affaires. Par exemple lancer une campagne publicité Facebook ciblée, envoyer un emailing à votre base clients pour renouveler leur venue et les fidéliser, capter le trafic sur les comparateurs pour rediriger les visites vers votre site plutôt que celui des portails etc.

 

3.Vous n’avez pour autant pas envie de passer du temps car vous manquez de ressources ou compétences pour faire cela. Laissez un prestataire s’en occuper. Si l’investissement de départ vous rapporte alors vous aurez tout gagné et ce n’est que du plus !